Trouvez son Equilibre entre fermeté et confort durant la pratique du yoga

Voici ce que nous avons tenté durant les séances de yoga à Villevieille, à Sommières : Placez son attention (bhavana) durant la séance de yoga pour l’équilibre entre la fermeté (sthira) et le confort (suhkha) pour ensuite porter cette attention dans notre quotidien.

Après lecture d’un article d’une ancienne revue viniyoga appartenant à Andrée, une ancienne professeure de yoga investie dans la pratique et la réflexion, d’après les notes inscrites dans les marges suites au différentes lectures ; je me base sur un cours décrit dans un article où l’auteur cite l’ aphorisme II.48 des Yoga-Sutras de Patanjali : « Par conséquent, il y a suppression du trouble causé par les paires d’opposés » : Tatah dvandvâna-bhighâtah).

S’observez… sans se juger, observez ce qui est.
Par l’observation des sensations ressentis dans le corps, repérer le placement de son curseur, où se situe-t-il pendant les asanas ( les postures), pendants les respirations, est-il plus tôt placé vers la fermeté, ce qui pourrait se révéler par des crispations par exemple, ou bien le curseur est-il plus placé vers le confort et peut-être nous sommes happés par les pensées au lieu d’être dans l’instant présent, dans telle ou telle posture…

Bhâvanâ est aussi traduit par « Sensibilité, émotion, sentiment » *

On place toute sa conscience sur la sensibilité à la perception :
Qu’est ce que je perçois lorsque je place mon attention sur la jauge Fermeté-confort ? Qu’est-ce que je perçois dans les postures statiques ?
Qu’est ce que je perçois dans les postures en dynamique ?

Et lorsque je repère que je suis en équilibre entre sthira et suhkha, suis-je en état de yoga ? C’est à dire uni : corps, mental, esprit ?

Les retours de cette pratique ont été fort intéréssant : En plus de respecter nos limites, nous nous ravissons de découvrir que nous pouvons déplacer notre curseur entre fermeté et confort pour découvrir notre corps, notre mental, notre âme avec encore plus d’attention, de respect et de bienveillance.

Pour ceux qui ont vécu ce cours merci de notez votre ressenti, votre avis, vos ajouts éventuels.

Merci pour votre lecture.
Aurélie, être humain,
et aussi enseignante de yoga pour l’association La chouette Blanche 😉

Référence :
Merci à l’article « Au delà des paires d’opposés » de Egon Dohmen dans le viniyoga numéro 44.

*livre « Science de l’âme » de Swami Yogeshwaranand Saraswati – Glossaire p 231
 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *